La revue littéraire et artistique

Le Caveau de la Huchette : le temple du swing

Le Caveau de la Huchette – 2018

Lieu de réunions secrètes réunissant Templiers puis francs-maçons, théâtre d’exécutions sommaires durant la Révolution française, ces caves médiévales sont transformées en club de jazz à la fin des années quarante.

Boris Vian, Lionel Hampton, Art Blakey, Bill Coleman, Memphis Slim y ont joué… et on y tourne même des films (1958 : Les Tricheurs, de Marcel Carné ; 1985 : Rouge Baiser, de Véra Belmont ou encore 2014 : Yves Saint-Laurent, de Jalil Lespert). Damien Chazelle fait une référence au club dans La La Land (2016) en montrant son enseigne et en filmant une scène avec Ryan Gosling jouant du piano censée se passer au Caveau.

C’est toute l’ambiance des année folles qu’on l’on semble pouvoir retrouver pour la nuit des temps au Caveau de la Huchette, lieu figé dans une époque fantasmée. Depuis son ouverture en 1948 en plein Quartier Latin, ce lieu accueille d’excellents orchestres de jazz, swing ou be-bop !

Les années folles et leur légèreté, la danse, les robes noires lamées d’argent, les tissus chatoyants et l’éclat des yeux. Les mélomanes, les musiciens, danseurs d’un soir et spectateurs pour les autres… J’ai adoré l’ambiance de ce lieu, j’ai eu le sentiment que l’on pouvait être heureux et insouciant le temps d’une nuit.

Perle du Quartier Latin, un lieu mythique et historique à découvrir…

Le hic, le Caveau victime de son succès, est souvent bondé et il faut s’armer de patience pour trouver des places assises.

 

6 réponses à “Le Caveau de la Huchette : le temple du swing”

  1. sylvie.brel@laposte.net

    c’est marrant, j’y suis allée deux fois depuis le mois de bovembre, alors que je n’y étais jamais allée :). Mais j’y suis alléee un mardi les deux fois, ce n’était pas bondé, bien que victime de son succès auprès des touristes, oui. Dis-moi si tu y retournes 🙂 ! bises en jupe vichy Sylvie

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :