en effet je m’imagine bien pourquoi on ne peut pas oublier ce livre..