La revue littéraire et artistique

Détective Dee : La légende des rois célestes : LE blockbuster chinois de l’année !

Il s’agit du troisième opus de la saga « Détective Dee » réalisé par Tsui Hark qui met en scène le jeune et charismatique détective éponyme. Ce film est librement adapté de l’un des épisodes de la série littéraire populaire intitulée « Juge Ti » écrite dans les années cinquante/soixante par Robert Van Gulik, passionné par la culture asiatique au sens large. Ses romans sont inspirés par les récits des aventures d’un personnage historique ayant vécu sous la dynastie des Tang, au VIIe siècle : le juge Ti, célèbre pour avoir résolu de nombreuses énigmes policières et qui terminera sa carrière comme ministre de l’impératrice Wu Zetian.

Dee a sauvé la Chine à l’issue du deuxième film, il se voit confier un légendaire sabre « Dragon docile » qui atteste de la confiance que l’empereur place en lui. L’impératrice, parano et jalouse, cherche à se débarrasser de lui. Une vague de crimes commis par de ténébreux guerriers masqués terrorise l’Empire du Milieu. Détective Dee se retrouve en charge de l’enquête, ses découvertes prennent vite une tournure infernale. Les sculptures du palais impérial s’animent et les quatre rois célestes sont plus redoutables que jamais. Les Chinois ont victimes d’hallucinations incroyables.

Mais au fond, on se fiche un peu du pitch.

Pourquoi allez-vous adorer ce film?

Vous avez passé une semaine pourrie, vous êtes stressé et en avez marre de voir des films intellos austères et torturés ? Vous aimez la Chine médiévale dans toute sa splendeur, ses couleurs chatoyantes ? Vous aimez son folklore populaire où se croisent des personnages plus bigarrés les uns que les autres, où s’affrontent sorciers et guerriers, où l’on voit surgir un singe géant digne de King Kong et d’autres créatures plus bizarres les unes que les autres? Vous aimez ces effets spéciaux à la limite de la bouffonnerie, ce kitsch tellement distrayant ? Ce moine plein de sagesse et de compassion ?

Oui, moi, j’aime les films psychologiques intellos mais j’aime aussi les blockbusters comme « Détective Dee », l’un n’exclut pas l’autre. La Chine j’adore ça, son humour potache, ses cascades, ses arts martiaux et ses femmes dangereuses. La Chine ne veut pas coller à la réalité, on la voit tous les jours ! Le cinéma chinois veut vendre du rêve et pourquoi pas ? Je me suis bien divertie durant plus de deux heures, j’en ai eu plein la vue. Bien sûr que le synopsis est un peu brouillon, que les incohérences fleurissent et que la réalité historique n’est pas toujours la priorité, mais on s’en moque. On ne compte plus les cascades et les rebondissements, les jeux de dupe et les hallucinations. Les images sont belles, les personnages sont épiques et fascinants. Ce qui compte, c’est la mise en scène incroyable et délirante. Pour les amateurs de Kung-fu, de mythologie chinoise et de dragons, ce film à l’esthétique sublime joue avec les clichés propres aux films de genre chinois, aux films populaires, au fantastique. Je recommande amicalement.

Détective Dee : La légende des rois célestes au cinéma depuis le 8 août 2018.

2 réponses à “Détective Dee : La légende des rois célestes : LE blockbuster chinois de l’année !”

  1. Anonyme

    Caroline Sauvage, thanks so much for the post.Much thanks again. Really Cool.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :