La revue littéraire et artistique

Sculpture par Sylvie Brel

« Méditant », (c) Sylvie Brel,
Photographie (c) Béatrice Durey

Sylvie Brel, libre pour l’éternité, est une formidable faiseuse de rêves.

Ses sculptures, qu’on a eu la chance de pouvoir regarder cet été à Éguzon, commune du Centre-Val de Loire, invitent à la contemplation et à la méditation.

D’abord c’était le bois, chaleureux, puissant, ancestral vivant, chaud.

Visage longiligne, omniscient, regard du sage perdu vers un lointain où tout était encore possible, simplicité du trait… Les yeux sont clos et introspectifs. Ce visage est formidable puisque chargé d’une aura cultuelle : à dessein ou pas, cette oeuvre-là invite au mysticisme. Il me semble percevoir quelques sons envoûtants au lointain, j’ai envie de me laisser aller et de m’endormir…

sylvie_brel_sculpture

(c) Sylvie brel

Puis vint la pierre, le granit, le calcaire. La matière brute prend vie sous les doigts de la sculptrice, la pierre se détache, parfois. Alors la matière chargée de vie devient lisse et courbe, enveloppante, donc bienveillante. La pierre, que l’on ne pourrait considérer que comme froide et dure, recèle une vie propre : elle attend que l’artiste révèle le secret enfoui en son sein.

sylvie_brel_sculptureblanche

(c) Sylvie Brel

 

Quand l’idée surgit et que naît la poésie, la matière devient noble. L’acuité du regard de l’artiste et l’assurance du geste sont nécessaires.

Voici un ensemble de créations puissantes et positives, régénérantes pour l’artiste et pour celui qui regarde.

Ici, le corps est sollicité  — et à plus forte raison le corps en mouvement.

Pour sculpter, c’est tout son corps que Sylvie investit.

Sylvie danse quand elle sculpte. C’est ça qui fait qu’on reconnait son travail. Elle donne du mouvement à ses créations. Puisque Sylvie aime la danse, l’envol, la légèreté, elle parvient à insuffler la vie au bois, à la pierre, au granit. À moins que cela ne soit la matière qui lui communique une énergie salvatrice ?

syvlie_bel

(c) Photo de Béatrice Durey

 

3 réponses à “Sculpture par Sylvie Brel”

  1. Maria Battaglia

    oui , c’est tout à fait ça, la danse!! je n’avais pas réalisé!

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :