Merci Serge pour cette belle chronique détaillée, et heureuse que tu aies apprécié ta lecture, hormis cette suspension d’incrédulité un peu mise à mal.