La revue littéraire et artistique

Tendance Négative, un éditeur qui émerveille !

Tendance Négative, ce sont :

Trois passionnés de lettres et d’images,
de papier et d’histoires.

À moins que ce ne soit le contraire ?
D’Histoire et de mages ?

Clément Buée, Malika Baaziz, Corentin Sparagano se sont réunis pour proposer de rééditer des classiques de la littérature populaire sous des formes inédites et magnifiques.

Aujourd’hui au catalogue de cette jeune maison, on trouve :
Carmilla de Sheridan Le Fanu.

L’Étrange histoire de Benjamin Button de F. Scott Fitzgerald.

Et tout récemment, Un Étrange phénomène de H. G. Wells.

Tendance Négative a une lecture littérale des oeuvres, la forme de l’objet livre rend compte du contenu textuel ; c’est d’une simplicité enfantine, mais il fallait oser, et surtout le faire avec talent. Pari gagné !

La couverture de Carmilla présente deux trous qui rappellent la morsure provoquée par les crocs du vampire, le second se lit à l’aide d’un miroir (Benjamin Button, soumis à une étrange « maladie » nait avec une barbe et meurt nourrisson, alors l’éditeur a eu l’idée graphique d’écrire le livre à l’envers pour qu’il soit lu en miroir à l’image de cette vie inversée). Un Étrange phénomène a, quant à lui, la particularité de présenter des pages à plier comme des origami pour être lues. Amoureux des livres (comme moi) qui paniquent à l’idée de corner des pages, ne vous inquiétez pas, le résultat final vaut le détour. Pour les aficionados du cornage de livre, amusez-vous à plier et replier : pour une fois on vous le demande !

La nouvelle d’H.G. Wells (1895), a été écrite à une époque où les débats sur la possibilité d’une quatrième dimension et sur celle de voyager dans le temps (ou de se téléporter) étaient à la mode dans les cercles scientifiques. Wells s’inspire de cela pour imaginer le concept de vision a distance à travers un « noeud dans l’espace », lequel permettrait en fermant les yeux, de regarder l’autre côté de la Terre. La nouvelle de Wells, esquisse les bases de ce que sera quarante ans plus tard la théorie dite du « trou de ver », raccourci supposé à travers l’espace-temps et qu’envisagent tour à tour Einstein lui-même et Rosen en 1935 ! 

« Partant de cette théorie, qui reprend l’analogie de la feuille de papier pliée pour rapprocher deux points distants, nous avons souhaité que les lecteurs puissent exercer leurs talents manuels, en réalisant une mise en page en forme d’origami qui suit le récit à recomposer soi-même, de temps à autre, par pliage. La lecture est à reconstruire, notre vision de la page et de l’histoire à reconstituer. Le regard apprivoise cette nouvelle présentation de la surface du livre, faisant de la lecture un voyage dans l’espace dont vous ne pourrez pas en croire vos yeux ! Allez y jeter un œil ou même deux ! »

Tendance Négative

Livres à collectionner, livres-concepts, Tendance Négative est une belle maison indépendante qui a su allier avec finesse beauté du texte et esthétique impeccable.
Des nouvelles à lire à l’aide d’un miroir, un savoureux H.G. Wells-origami… des livres mordants à prix doux (pourtant imprimés en France !), mais à forte puissance !

Un délice !

20181017_181447

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :