La revue littéraire et artistique

Bowie de Maria Hesse et Franz Ruiz

Voici une agréable biographie de David Bowie écrite à la première personne — naturellement les fans du chanteur s’y intéresseront — mais peut-être aussi les amoureux de belles images, car le dessin est beau et poétique, un régal pour les yeux : baroque, enfantin, chatoyant, très joyeux (même si les thématiques abordées ne le sont évidemment pas toujours, suicide, addiction).
Texte et dessins travaillent à rendre compte des innombrables facettes de cet artistes prolifique à la fois, chanteur, peintre, acteur : il a fait de sa vie une oeuvre d’art. C’est ce que ce texte graphique célèbre : un univers foisonnant, romantique, subversif, unique.

Les auteurs nous préviennent :

« Bowie a été un maitre de l’artifice et de la dissimulation. Pour raconter son histoire, nous avons décidé nous aussi de recourir à ce même principe. Dans son oeuvre, notre héros nous a appris que montrer les choses depuis un seul et même angle, aussi honnête soit-il, peut s’avérer plus trompeur que d’en donner une vision fragmentée et ambiguë. C’est pourquoi, même s’il ne fait aucun doute qu’une biographie est aussi inévitablement une oeuvre de fiction, nous avons décidé de mélanger des passages de la vraie vie de Bowie avec des éléments fantastiques. »

Merci pour cet hommage simple et direct.

Bowie, un roman graphique de Maria Hesse et de Franz Ruiz paru chez Presque Lune, juin 2020.