La revue littéraire et artistique

Ondine … et la magie opère !

Un piano et quatre mains. Peut-être la formation par excellence de toute la musique de chambre (mais aussi sans doute une des moins représentées) en ce qu’elle exige une excellente entente musicale entre deux interprètes qui en l’occurrence partagent un même instrument. Chez Clémentine Dubost et Juliette Aridon-Kociolek du duo Ondine, l’entente se fait de façon quasi organique, comme une danse qui commencerait avec la première note du piano et s’arrêterait avec la dernière, pour mieux recommencer au morceau suivant.  

Le répertoire est français et contemporain : Debussy, Dukas, Ravel, Saint-Saëns et mêle délicieusement des pièces fameuses, voire populaires (c’est le cas de L’Apprenti-Sorcier qui a marqué toute une génération de jeunes et de moins jeunes avec le film d’animation Fantasia produit par les studios Disney en 1940) avec d’autres plus confidentielles ou pas toujours réputées pour leur accessibilité (on pense aux Epigraphes antiques de Debussy, notamment). 

Que l’on soit sensibilisé ou non au répertoire, Ondine interpelle. D’abord par les arrangements des œuvres symphoniques, qui tantôt subliment des passages ignorés, quasi anecdotiques, de la partition originale, tantôt font naître une émotion nouvelle au tournant d’une série d’accords dont on pensait qu’elle avait livré tous ses secrets.
Ensuite, par la volonté assumée des deux interprètes d’ouvrir le programme à un public pas nécessairement averti. Prenant la parole à tour de rôle, Clémentine et Juliette introduisent chaque pièce avec poésie et sensibilité, tirant le fil rouge d’un programme conçu autour de l’imaginaire et la magie. Et le spectateur de se laisser gagner par les contes et légendes qui ont inspiré à leurs auteurs de si belles pages de l’histoire de la musique.  

C’est au cœur de la Sardaigne, à Sassari, que le duo célèbrera ses retrouvailles sur scène le 19 mai prochain. Pour les Sardes, on vous donne donc RDV mercredi 19 mai au Conservatoire Luigi Canepa de Sassari. Pour les autres, il faudra patienter encore un peu…